Retour

Debbie Lynch-White, porte-parole de la 185e édition

23 mai 2019

Debbie Lynch-White, porte-parole de la 185e édition

Diplômée de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2010, Debbie Lynch-White connaît depuis quelques années, une carrière aux projets prolifiques. Elle touche à toutes les formes d’art, en commençant par la danse, où elle participera au spectacle Le Cycle de la boucherie du réputé chorégraphe Dave St-Pierre.

C’est en 2012 que Debbie Lynch-White décroche le rôle de Nancy Prévost dans le très populaire téléroman Unité 9 à Radio-Canada. Ce rôle particulier où elle incarne une IPL peu sympathique qu’on apprend à découvrir petit à petit et qu’on trouvera même attachante, la propulsera par la suite dans plusieurs rôles au petit écran, notamment dans Le Jeu et Une autre histoire.

Passionnée de théâtre, elle s’est illustrée dans plusieurs pièces dont Le vertigeSunderlandJ’accuse ou Roméo et Juliette et a joué sur les planches de nombreux théâtres, partout au Québec. Son amour des arts de la scène la conduira même à cofonder le Théâtre du Grand Cheval en 2011, un théâtre qui a présenté des créations originales dont la jeune compagnie peut être fière.  

En 2018, à un point tournant de sa carrière, Debbie est choisie pour incarner Mary Travers, mieux connue sous le nom de La Bolduc dans le film du même titre. Ce rôle cinématographique, dans lequel elle interprète toute la trame sonore du film, lui vaudra de nombreuses nominations, notamment au Gala de l’ADISQ comme meilleure interprète féminine de l’année, ainsi que pour le meilleur album de l’année (La Bolduc). Il est à noter que le film La Bolduc, où elle incarne le rôle d’une grande tradition de la chanson québécoise, est nommé dans 11 catégories différentes au prochain Gala Québec Cinéma qui aura lieu le 2 juin prochain.

Polyvalente, énergique et adorée du public québécois, Debbie Lynch-White vient également de terminer la tournée de son premier spectacle musical Elle était une fois, où elle y interprétait de grandes chansons d’auteures féminines, en plus d’avoir publié un premier livre Faut que je te parle aux éditions Libre Expression à l’automne 2018.

Photo : Julie Artacho