Retour

Texte d'auteur - Joséphine Bacon

Ces héros qui ont laissé leurs traces

Notre histoire n’est pas écrite, elle se racontait soir après soir par nos grands-pères, nos grands-mères. On ne parlait pas de héros, mais de personnes remarquables telles Tshakapesh, Aiashess, Kuekuateu.

Cette année, la Fête nationale souligne ses héros. J’ai aussi des héros, Stanley Vollant, premier médecin-chirurgien, marcheur sur une terre qui reconnaît les pas de ses ancêtres pour reconstruire notre fierté et faire rayonner notre nation. 

Toi, Innu

Toi, l’Humain, le frère, l’ami
Loin de ta terre, ta richesse
Tu choisis de la rejoindre

Tu te lèves
Devant toi, une longue marche
Chacun de tes pas s’harmonise avec son cœur, ton cœur

Les arbres te parlent d’étoiles
Nutineteu se laisse bercer par les aurores boréales
Et te cède le passage

Toi, le médecin
Nutshimit te soigne
Tu traces sur ses veines
Un pas, un autre et un autre
Que tu laisses derrière toi
Pour ceux qui te suivent

Tu avances sans fatigue, tu continues
Tu portages ton courage, ta persévérance, ton identité
Les Ancêtres t’observent
Tu ne perds pas tes jambes

Tes raquettes sont heureuses


Il y a cet homme capable de choses étranges Kamatau-pikutat, poète, pein-tre, Gilles Carle ce faiseur de vues n’a jamais oublié ses racines premières donnant toujours une place aux Premières Nations du Québec dans Red, La mort d’un bûcheron, l’Âge de la machine, la Postière.

Bien sûr, je n’oublie pas ces héros québécois qui font partie de la grande Histoire d’ici, tels Madeleine Parent, Gabrielle Roy, Pierre Falardeau et Cyrille Duquet qui nous ont laissés un peu d’eux. Malgré qu’ils soient montés dans l’au-delà des cieux, ils restent vivants dans la mémoire.

Ce 24 juin est un grand « Pow Wow » pour tout le Québec, c’est un temps de réjouissance, de partage et un moment de fierté de parler une langue qui n’est pas un souffle perdu. À nouveau le feu s’allumera, des étoiles multicolores s’élanceront dans le ciel et la joie se retrouvera dans un seul cri.

Je célébrerai cette fête des Québécois pour honorer tous ces héros qui ont laissé leurs traces.


Biographie

Joséphine Bacon est une poète innue née en 1947 à Pessamit. Réalisatrice et parolière, elle est considérée comme une auteure phare du Québec.  Elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des aînés et a appris à écouter leur parole. Elle a écrit son premier recueil, Bâtons à message/Tshissinuashitakana, en 2009, et plusieurs autres par la suite. De plus, Joséphine Bacon enseigne l’innu-aimum depuis plus de 40 ans et donne de nombreux ateliers d’écriture et conférences dans les universités, cégeps et communautés autochtones. Engagée sur la scène littéraire et artistique autochtone et québécoise, Joséphine Bacon participe activement à la pérennité de sa langue et sa culture.