Retour
Grand spectacle

Artistes invités

Présentation des artistes du Grand spectacle de la Fête nationale dans la Capitale le 23 juin dès 21h sur les plaines d'Abraham!

Marie-Mai

Originaire de Varennes, Marie-Mai se fait connaitre en participant à la 1re édition québécoise de Star Académie, en 2003. À l'automne 2004, elle présente son premier album solo, Inoxydable, qui s'écoule à plus de 120 000 exemplaires. À l'été 2005, son spectacle clôture les FrancoFolies de Montréal devant une foule de plus de 40 000 personnes. L'artiste entreprend en 2006 la conquête du public français en assurant, entre autres, la première partie de la tournée de Garou. L'année suivante, elle lance Dangereuse attraction, son deuxième album, réalisé par Fred St-Gelais, qui lui rapporte le Félix de l'album rock remis lors du 30e Gala de l'ADISQ et lui ouvre les portes du Centre Bell. Le troisième disque de Marie-Mai, Version 3.0, est lancé en 2009. L'année suivante, l'artiste chante à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Vancouver. Miroir sort en 2012, suivi de M deux ans plus tard.

Pierre Lapointe

Né en 1981 au Lac-Saint-Jean, Pierre Lapointe s'exile à Montréal à l'aube de la vingtaine. Recruté par la maison Audiogram, il enregistre en 2004 un disque éponyme qui lui vaut les prix de la Révélation de l'année et de l'Album populaire de l'année à l'ADISQ. Le disque La forêt des mal-aimés paraît en 2006, et donnera lieu à un concert avec l'Orchestre métropolitain du Grand Montréal, dirigé par Yannick Nézet-Séguin, aux FrancoFolies de Montréal 2007. Friand de scène, Lapointe se remet rapidement à l'œuvre pour présenter l'ambitieux spectacle hybride Mutantès aux Francos 2008, duquel seront tirées les pièces de l'album Sentiments humains (2009). Seul au piano (2011) souligne 10 ans de carrière professionnelle. Le disque Punkt sort en 2013, tout comme le mini-album Les Callas. Après une résidence en France, l'artiste sort l'album Paris tristesse en 2014.

Isabelle Boulay

Au Festival en chanson de Petite-Vallée en 1990, elle remporte le prix d'interprétation et le prix du public avec la chanson Les gens de mon pays, de Gilles Vigneault. L'année suivante, au Festival international de la chanson de Granby, elle décroche le prix de la meilleure interprète grâce à son interprétation d'Amsterdam, de Jacques Brel, et de Naufrage, de Gilbert Langevin et Dan Bigras. La voilà lancée... L'année 1995 est déterminante pour Isabelle, qui prête sa voix à la comédienne qui joue Alys Robi, dans une télésérie qui relate l'histoire de la chanteuse internationale. Son premier album sort en 1996 et il s'intitule Fallait pas. On y retrouve son premier succès : Et mon cœur en prend plein la gueule. En 1999, Isabelle obtient le Félix de l'interprète féminine de l'année et, en 2000, Scènes d'amour remporte le Félix de l'album de l'année - populaire. En 2011, Isabelle revient avec le disque Les grands espaces. L'interprète se fait un plaisir de revisiter quelques classiques, comme ceux de Phil Spector, Daniel Lanois, Lee Hazlewood, Julien Clerc et Etta James. Soulignons de plus la participation exceptionnelle de la vedette country Dolly Parton, qui chante en duo avec elle la pièce True Blue, enregistrée à Nashville.

Diane Dufresne

Diane Dufresne voit le jour le 30 septembre 1944 à Montréal. Elle participe à des ateliers de chant avant de poursuivre des études à Paris. À son retour, elle se joint à la revue Les girls (1969) et fait la rencontre de François Cousineau et Luc Plamondon. Le tube J'ai rencontré l'homme de ma vie (1972) marque le début d'une prolifique collaboration. À la demande de Plamondon, elle incarne Stella Spotlight dans Starmania dès 1978. À l'époque, elle jouit déjà d'un statut d'icône, attribuable à son exubérante personnalité scénique. En 1984, le concert Magie rose souffle 55 000 spectateurs au Stade olympique de Montréal. Trois ans plus tard, Top secret remporte le Félix du meilleur spectacle populaire de l'année. Quelque peu assagie depuis, Dufresne se dévoile en signant ses propres textes, exposant son travail de peintre et publiant un livre, Mots de tête, en 2009. Quatre ans plus tard, elle fait paraitre Diane Dufresne et les Violons du Roy enregistré en tournée.

Patrice Michaud

En 2008, Patrice Michaud déboule jusqu’au Festival en chanson de Petite-Vallée, qui se pointe comme une bénédiction. Il se donne à fond, doute et s’en fout pour finir par s’en sortir avec plus que moins : trois distinctions et l’envie de continuer. En 2009, il est nommé grand lauréat du Festival international de la chanson de Granby. C’est là qu’il rencontre le réalisateur David Brunet. De cette amitié résulte Le triangle des Bermudes, un premier album qui parle d’humains et d’espaces, du temps, de choses et d’autres. Il s’agit indéniablement d’un bon départ : 125 concerts au Québec et à travers la Francophonie, de multiples distinctions dont 4 nominations et 2 Félix au Gala de l’ADISQ 2012. En 2014, Patrice s’entoure d’une équipe de rêve et concocte son deuxième album, Le feu de chaque jour. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est sur une lancée. Après avoir remporté le Félix de l’album folk de l’année pour Le feu de chaque jour en octobre dernier, l’auteur-compositeur-interprète et conteur trône au sommet des palmarès et dépasse maintenant les 80 représentations du spectacle. Parfaitement conscient qu’il ne terminera jamais sa maîtrise en littérature et n’aura jamais de barbe, Patrice se concentre sur l’essentiel : écrire des chansons, faire des bébés (il en a  deux),  tout ça de la même manière. Avec amour. Il en est là.

Jonas

Jonas Tomalty fait ses classes dans les boîtes de nuit bien qu'il n'ait pas encore sa majorité. Son père insiste pour qu'il joue avec des musiciens de blues. Un de ceux-là, le guitariste Corey Diabo, devient un compagnon de scène durable. Jonas fonde par la suite le groupe rock alternatif Rubberman qui, en 1999, remporte le concours L'Esprit, organisé par la station CHOM-FM. En 2004, le chanteur est prêt à lancer son premier album solo. Quatre mois plus tard, il assure la première partie de Van Halen. En 2006, Jonas lance son deuxième album, Suite Life, et réalise un rêve en se produisant au Centre Bell. Pour son troisième disque, Big Slice (2010), l'artiste adopte le nom de scène Jonas and the Massive Attractions.

Roch Voisine

Roch Voisine est né le 26 mars 1963 à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, et a grandi à Saint-Basile. Le baptême musical de Roch Voisine se fait à l’été 1986, alors qu’il chante devant plus de 50 000 personnes à la Ronde de Montréal, à l’occasion de la Fête du Canada. Puis, après de nombreux passages remarqués au petit écran, il anime en 1988 Top Jeunesse, une émission de télévision qui lui attire la faveur du public. L’année suivante, il interprète Danny Ross, un des rôles principaux de la populaire télé série « Lance et compte ». En juin 1989, il lance son premier album Hélène qui devient en peu de temps un grand succès au Québec et en France. À peine trois semaines après la sortie de l’album en France, Hélène occupe la première position du Top 50 et y demeure neuf semaines consécutives. Le succès de Roch Voisine est fulgurant et spectaculaire; trois millions de disques sont vendus et l’album occupe la première place des palmarès au Québec, en France, en Belgique, en Suisse et en Norvège. Dans la foulée de ce succès, Roch Voisine remporte, en 1990, le prix de l’Album francophone de l’année lors des Victoires de la musique en France. Il effectue sa première tournée française et lance l’album Double sur lequel figurent plusieurs chansons anglophones. Au tout début de l’année 1993, Roch Voisine apprend qu’il fait maintenant partie de la collection du célèbre Musée Grévin à Paris et que sa figurine de cire, grandeur nature, côtoie celles de Madonna et de Patricia Kaas! En octobre, il lance l’album I’ll Always Be There, fruit de sa collaboration avec David Foster, qui cumulera des ventes de plus d’un million d’exemplaires. À l’automne 2012, Roch lance CONFIDENCES au Québec, après 8 ans d’absence sur disque avec des chansons originales en français. La version québécoise de l’album présente deux nouvelles chansons : Montréal-Québec qui se hissera rapidement au sommet des palmarès radio du Québec et Le Chemin, une longue fresque musicale de plus de 14 minutes qui demeure plusieurs semaines en réaction forte dans les palmarès du Québec.

Michel Pagliaro

Né à Montréal en 1948, Michel Pagliaro a reçu sa première guitare à l'âge de 11 ans. Dès l'âge de 15 ans, il forme son premier groupe Les Stringmen suivi par Les Bluebirds et Les Merceys. À l'âge de 18 ans, Michel remplace le bassiste du groupe Les Chanceliers et obtient un véritable succès avec la chanson ''Le P'tit Popy''. À l'âge de 20 ans, fatigué d'être membre d'un groupe, il décide de faire carrière solo et lance plusieurs 45 tours au Québec dont ''Comme d'Habitude'' (adaptation française de My Way) et ''Avec la tête''. Par la suite, il enregistre plusieurs adaptations françaises de succès anglophones. C'est en 1969 qu'il commence à chanter des chansons de sa propre composition: ''À t'aimer'', ''Pour toi, pour toi'', ''Maman River'' et sa première vraie chanson rock: ''J'ai Marché Pour Une Nation''. C'est en 1971 que la chance sourit à Pagliaro lorsqu'il signe un contrat avec CHUM Ltd, filiale canadienne de Much Records qui lui permet d'étendre sa carrière au Canada anglais avec le succès ''Give Us One More Chance''. La même année marque la sortie de son premier album anglais (enregistré en partie aux Studios Abbey Road). Les chansons, à sonorité britannique: ''Lovin' you ain't easy'', ''Some sing, some dance'' et ''Rainshowers'' font la renommée de Pag dans tout le Canada. Si 1971 fût l'année de la percée anglophone, la sortie de l'album francophone ''Pag'' l'année suivante établit Michel Pagliaro comme étant la première vraie vedette rock au Québec. ''J'entends frapper'', un classique du rock dans la tradition de Johnny B. Good devient le 45 tours le plus vendu de l'histoire de la musique au Québec. La chanson connaît également un succès au Canada anglais lorsqu'elle devient numéro 1 des palmarès radio de la région de Kingston. Un deuxième 45 tours de l'album ''Fou de toi'' connaît également un immense succès. Après être devenu le seul artiste canadien à avoir remporté des disques d'or pour des succès dans les deux langues, Pagliaro, s'appuyant sur ses succès sort l'album ''Live''; un album double enregistré pendant sa tournée d'été de 1973. L'album "Live" devient son album le plus vendu en carrière.

Marie-Pierre Arthur

Bassiste avec une formation en chant jazz, elle a accompagné de nombreux artistes québécois (Ariane Moffat, Stefie Shock, Mara Tremblay), avant de présenter son propre projet musical en 2009, avec un premier album éponyme, coréalisé avec François Lafontaine et Louis-Jean Cormier. Elle se distingue immédiatement avec son folk-rock aux airs prenants. La belle Gaspésienne d’origine apprivoise l’avant-scène et récolte les honneurs : prix André « Dédé » Fortin de la SPACQ pour l’auteur-compositeur émergent de l’année, celui de la chanson populaire de la SOCAN pour le titre « Pourquoi » ainsi que trois nominations au gala de l’ADISQ 2009. Même scénario pour son deuxième album Aux alentours : la critique ne tarit pas d’éloges et le public en redemande. Sur scène, Marie-Pierre s’amuse avec ses musiciens et leur énergie est contagieuse. Ici et ailleurs, le public est charmé par ses prestations rock qui la mèneront dans les plus grands festivals européens. Au Québec, Marie-Pierre Arthur est maintenant une figure incontournable de la musique actuelle. Elle reçoit le prix Félix-Leclerc (2012), son album Aux alentours est nominés 5 fois au gala de l’ADISQ 2012, il est sélectionné sur la longue liste du prestigieux prix Polaris, finaliste pour le Juno 2013 du meilleur album francophone, en plus d’être sacré meilleur album pop aux Independent Music Award 2013.

Zachary Richard

Francophone militant, écologiste engagé, poète, chanteur, auteur et compositeur, Zachary Richard est très enraciné dans sa Louisiane natale.  Inspirées par la multitude de styles musicaux de la région, ses chansons dépassent, cependant, les limites d’aucun genre.   Fortes en poésie et riches en atmosphère, ses chansons appartiennent à un univers unique et passionné. 

Jean-François Breau

Tout commence en 1997 où Jean-François Breau est finaliste au Festival de la chanson de Petite-Vallée où il remporte le prix du public.  L'année suivante sera des plus marquantes pour lui puisqu’il remportera le  Gala de la chanson de Caraquet au Nouveau-Brunswick, le Festival de la chanson en fête de St-Ambroise et le Festival international de la chanson de Granby au Québec. Par la suite, sa présence au gala de l'ADISQ à Montréal lui donne l'occasion de rencontrer nul autre que Luc Plamondon qui lui offre de jouer le rôle Gringoire dans la comédie musicale ¨Notre-Dame de Paris¨.  L’année 2001 permettra à Jean-François Breau de produire un album éponyme qu’il lancera à Montréal.  En 2002, notre chansonnier remportera les prix de l’Album de l’année et du Spectacle de l’année au Gala des Prix Éloizes à Moncton au Nouveau-Brunswick.  Il sera aussi en nomination comme Révélation de l’année au prestigieux Gala de l’ADISQ et dans la catégorie Album francophone de l’année au East Coast Music Awards.  À partir de février 2004, il incarne le rôle de Don Juan dans la comédie musicale du même nom qui a remporté le Félix dans la catégorie Spectacle de l’année  au Gala de l’ADISQ. Dès ses débuts sur la scène artistique, Jean-François Breau a la réputation d’être un ambassadeur de l’Acadie qui tente constamment de vendre les charmes de son coin de pays aux Québécois.  Depuis 2005, il est présent dans les activités de promotion touristique qui se tiennent au Québec.  En 2005 et 2006, il participait au Grand Tintamarre  à Montréal et en 2007, il a fait La Grande Virée, une tournée de spectacles visant à promouvoir la Péninsule acadienne, dans 20 villes du Québec avec le groupe J’m’en rappelle et le conteur Dominique Breau. 

Philippe Brach

Véritable comète entrée en trombe dans l'univers musical québecois, Philippe Brach n'est pas passé inaperçu depuis sa victoire au concours Ma première Place des Arts en 2013. Depuis, il a fait paraître deux albums, remporté le prix de la chanson de l’année SOCAN et trois prix au Festival en chanson de Petite-Vallée, participé trois fois aux FrancoFolies de Montréal, été élu Révélation Radio-Canada ! Il est présentement en nomination pour le prix Révélation de l'année au gala de l'ADISQ. Et sa musique ? Selon l'avis de Louis-Jean Cormier lui-même, ce serait : du « pop rock psychédélique teinté de folk et de grunge… avec pas mal de paradis artificiels à l'intérieur. »

Rémi Chassé

Finaliste à lʼémission La Voix 2014, Rémi Chassé a connu un franc succès pendant huit ans au sein de son groupe Tailor Made Fable avec qui il a enregistré trois albums et parcouru le Québec, les États-Unis et lʼEurope. En 2009, le groupe frôle le triomphe en obtenant la 2e place dʼun concours dont le jury était constitué, notamment, de Tom Waits et de Robert Smith (The Cure). Sa participation à lʼédition 2014 de La Voix lui a valu un tas dʼéloges. Tous ont affirmé « quʼil avait été la meilleure performance des deux premières années de lʼémission ». La chanson Une armée dans ma voix, offerte par Louis-Jean Cormier, a figuré parmi les chansons les plus diffusées sur les ondes radios au Québec en 2014. Son premier album, Debout dans l’ombre, entièrement composé de chansons francophones originales, a été réalisé par Hubert Maheux, guitariste et collaborateur de longue date de Rémi, et Guillaume Beauregard, auteur-compositeur- interprète et fondateur du groupe Vulgaires Machins.

Alexandre Désilets

Fancy Ghetto, le troisième album nocturne et fiévreux d'Alexandre Désilets, a été lancé en février 2014. En mars 2015, Alexandre Désilets investissait le mythique Studio 12 de Radio-Canada afin de concrétiser un audacieux projet, soit celui d'enregistrer un album orchestral tiré du répertoire de ses trois derniers opus. Le projet, baptisé Windigo, a vu le jour au printemps 2016. Un album hors du commun, où la voix singulière et sensible d'Alexandre Désilets est mise en valeur par des arrangements cinématographiques.

De Temps Antan

Formé au départ pour ne présenter que quelques concerts par année, voilà que les musiciens de la formation lanaudoise De Temps Antan parcourent le globe à longueur d’année. Ils ne sont que trois, mais on croirait pourtant en entendre six! Dans une explosion de violon, d’accordéon, d’harmonica, de guitare et de bouzouki, Éric Beaudry, André Brunet et Pierre-Luc Dupuis constituent sans l’ombre d’un doute le plus puissant trio trad du Québec.

Soirée remixée par DJ Shash’U