Retour

Nos grands bâtisseurs

Biographies de nos grands bâtisseurs

Madeleine Parent

Le 23 juin prochain, le Québec célébrera le 100e anniversaire de naissance de Madeleine Parent. Figure de proue du syndicalisme, elle aura fait de sa vie un combat pour la lutte contre les inégalités sociales, et plus tard, contre les injustices touchant majoritairement les femmes et les autochtones. Célèbre pour son combat contre la Dominion textile, qui mena à la grève de 100 jours, et qui fût déclarée illégale par le premier ministre Maurice Duplessis, elle aura mené à bien ses revendications pour obtenir la signature de la Dominion textile sur la première convention collective du Syndicat des Ouvriers unis des textiles d’Amérique. Arrêtée et accusée à plusieurs reprises pendant sa carrière de syndicaliste, jamais Madeleine Parent n’a baissé les bras devant la critique du clergé ou de l’état. Elle fut l’une des pionnières à prôner, au début des années 70, un salaire égal pour un travail d’égale valeur, l’équité salariale.

Sources : www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/madeleine-parent/

http://www.ledevoir.com/societe/346321/biographie-madeleine-parent-1918-2012

Guy Laliberté

Fondateur du Cirque du Soleil, de la fondation One Drop et du Groupe Lune Rouge, Guy Laliberté a figuré au palmarès des personnalités les plus influentes de la planète selon le Time Magazine en plus d’être considéré comme l’un des esprits les plus créateurs et novateurs au monde par Condé Nast. Entrepreneur inventif et grand philanthrope, M. Laliberté, guidé par sa vision, a fait du Cirque du Soleil l’une des marques de divertissement les plus reconnues et profitables au monde. Il a été reconnu pour l’ensemble de ses réalisations, en recevant notamment l’Ordre national du Québec en 1997 et en faisant son entrée sur le fameux Hollywood Walk of Fame en 2010. Véritable ambassadeur des talents et de la créativité d’ici, il poursuit son implication auprès des jeunes créateurs et entrepreneurs québécois en soutenant plusieurs initiatives innovantes via sa nouvelle compagnie, Lune Rouge.

Source : Lune rouge

Thérèse Casgrain

Née en 1896 à Montréal, Thérèse Casgrain a joué un rôle de premier plan dans la campagne en faveur du droit de vote des femmes au Québec.  En 1921, elle fonde le comité provincial pour l’émancipation des femmes et milite sans relâche pour les droits des femmes au Québec. Pendant 14 ans, elle dirigera la Ligue des droits de la femme qui réclame, non seulement le droit de vote pour les femmes au niveau provincial, mais aussi d’importantes réformes sociales et juridiques. Le droit de vote sera enfin acquis en 1940. Thérèse Casgrain a aussi animé la célèbre émission Fémina à Radio-Canada durant les années 30. Grande humaniste, son engagement politique et social a favorisé de nombreuses réformes en matière d’emploi, de soins de santé, d’éducation et de logement. Au cours de sa carrière, Madame Casgrain a reçu de nombreux prix et distinctions e un monument érigé à proximité de l’Assemblée nationale lui rend aussi hommage depuis 2012.

Sources : http://www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/therese-casgrain/

https://www.fondationlionelgroulx.org/Therese-Casgrain-et-les-pionnieres,719.html

Maurice Richard

Né à Montréal en 1921, Maurice Richard est d’abord connu comme le Rocket, la figure emblématique des Canadiens de Montréal de 1942 à 1960. Mis à part ses talents de joueur de hockey, il est également pour plusieurs le symbole de résistance des Canadiens français, à une époque où l’équipe sportive, certes, mais plusieurs autres domaines d’emploi étaient dominés par une grande présence anglophone. Devant l’injustice de la suspension du joueur en 1955, plusieurs se sont soulevés dans l’émeute qui est souvent perçue comme étant le début de l’affirmation des Québécois, à l’aube de la Révolution tranquille. Maurice-Richard est le premier sportif à avoir eu droit à des funérailles nationales ainsi qu’une circonscription électorale portant son nom.

Sources :https://www.ledroit.com/archives/maurice-richard-le-moteur-au-coeur-de-la-legende-852262bf1ff62713c688ff9e27a30f83

https://ville.montreal.qc.ca/memoiresdesmontrealais/maurice-richard

Marie-Claire Kirkland-Casgrain

Née en 1924, Marie-Claire Kirkland-Casgrain s’implique dans le monde de la politique provinciale assez tôt, s’inscrivant comme une pionnière de l’implication des femmes dans le milieu. Elle sera la première élue à l’Assemblée nationale en 1961, et sera la seule femme à faire partie du Gouvernement du Québec jusqu’en 1973. On lui doit également la loi sur la capacité juridique de la femme mariée, comportant notamment l’abolition du devoir d’obéissance de la femme envers son mari. Avant de quitter la politique, elle milita pour le projet de loi 63, qui est à l’origine de la création du Conseil du statut de la femme en 1973.

Sources : http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=255

http://www.bibliotheque.assnat.qc.ca/guides/fr/le-code-civil-du-quebec-du-bas-canada-a-aujourd-hui/342-1964-bill-16?ref=93#fragment1530

Alphonse Desjardins

Au cours de sa vie, Alphonse Desjardins a été militaire, journaliste, éditeur des débats parlementaires du Québec, propriétaire de journal et sténographe français au Parlement canadien à Ottawa. Desjardins se fait aussi un nom dans la bonne société de Québec en s’impliquant dans différentes associations culturelles et patriotiques, dont la Société de géographie de Québec et la Société Saint-Jean-Baptiste. S'appuyant sur ses expériences, il se met en quête d'une solution financière aux difficultés socio-économiques qu'affrontent ses compatriotes. En servant la cause de la coopération, l'objectif d'Alphonse Desjardins était de combattre l'usure, d'améliorer le sort de la classe ouvrière et d'apporter la libération économique aux Canadiens français. Après de longues recherches, il fonde la première caisse populaire à Lévis, le 6 décembre 1900.

Source :https://www.desjardins.com/a-propos/desjardins/qui-nous-sommes/notre-histoire-musee/alphonse-desjardins/index.jsp)

Louise Arbour

Née au Québec, Louise Arbour est reconnue pour ses grandes contributions dans le domaine juridique, autant ici qu’à l’étranger. Procureur-chef des tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie et pour le Rwanda., elle devient ensuite juge à la Cour suprême du Canada en 1999. Grande militante des droits de tous dans plusieurs causes internationales, elle a été haute-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, a été présidente de l’International Crisis Group (ICG), puis œuvre présentement avec le secrétaire général des Nations unies en tant que représentante spéciale pour les migrations internationales. Son apport à la scène juridique ainsi que sa dévotion font d’elle, sans aucun doute, une véritable source d’inspiration.

Sources : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1021357/louise-arbour-representante-speciale-secretaire-general-onu-migrations-internationales

http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=426

Robert Lepage

Artiste multidisciplinaire, Robert Lepage exerce avec une égale maîtrise les métiers d’auteur dramatique, de metteur en scène, d’acteur et de réalisateur. Salué par la critique internationale, il crée et porte à la scène des œuvres originales qui bouleversent les standards en matière d’écriture scénique, notamment par l’utilisation de nouvelles technologies. Parmi ses œuvres les plus marquantes, mentionnons au théâtre La Trilogie des dragons, ses solos Les Aiguilles et l’opium, La Face cachée de la Lune, Le Projet Andersen, et 887; à l'opéra La Damnation de Faust, Le Rossignol et autres fables, le cycle Der Ring des Nibelungen de Wagner et L'Amour de loin; ses œuvres multimédias Le Moulin à images et La bibliothèque, la nuit; les spectacles The Secret World Tour et The Growing Up Tour de Peter Gabriel; et avec le Cirque du Soleil, et TOTEM. Sur l’invitation d’Ariane Mnouchkin, il travaille présentement sur Kanata, une nouvelle création théâtrale avec le Théâtre du Soleil. Parmi les prix décernés à Robert Lepage, mentionnons la Légion d’honneur, le prix Stanislavski, le Prix Europe, le Prix du Gouverneur général du Canada, le prix Eugene-McDermott du MIT, le prix Glenn-Gould et il est fait Compagnon des arts et des lettres du Québec.

Source : Ex Machina

Léo Major

Héros de guerre de l’ombre, Léo Major est le seul Canadien à avoir eu la médaille de conduite distinguée à deux reprises. À l’origine de grands exploits, le Québécois mérite d’être célébré. À lui seul, un œil en moins et le dos brisé, il libérera, entre autres,  la ville de Zwolle aux Pays-Bas de la présence allemande en 1945. On retrouve à cet endroit une avenue en son nom et il est étudié dans les écoles. Si son histoire commence à être entendue aujourd’hui, il est resté humble à l’époque, en ne parlant pas de ses prouesses à ses proches avant 1970.

Sources : http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/01/17/leo-major-rambo-quebecois-heros-oublie-deuxieme-guerre-mondiale_n_6491642.html

http://www.journaldequebec.com/2016/11/11/une-vie-digne--dun-film-de-hollywood

Jeanne Mance

Pionnière de la Nouvelle-France, Jeanne Mance arrive en Amérique en 1641, après une traversée en bateau de plus de trois mois. Au printemps 1642, après la fonte des glaces du fleuve St-Laurent, elle accède, avec Paul de Chomedey de Maisonneuve, à l'île de Montréal, le 17 mai 1642 et participe à la fondation de la ville sur les terrains concédés officiellement cette même journée par le gouverneur, avec l'autorisation de créer les bâtiments. Jeanne Mance est considérée comme la cofondatrice de Montréal (officiellement depuis le 17 mai 2012 par la Ville de Montréal), où elle a fondé puis dirigé l’Hôpital de l’Hôtel-Dieu. Elle est reconnue comme Vénérable par l'Église catholique. Jeanne Mance meurt le 18 juin 1673. Dans son testament, elle lègue son cœur aux Montréalais et elle demande aux Hospitalières de prendre soin de son corps. Sa dépouille est placée dans la crypte de la chapelle de l'actuel Hôtel-Dieu de Montréal, là où elle repose toujours aujourd'hui. Plusieurs écoles du Québec portent son nom et on retrouve également une rue ainsi qu’un parc en son honneur, dans la ville de Montréal.

Jehane Benoît

Née en 1904 à Montréal, Jehane Benoît est une gastronome, cuisinière, professeur, écrivaine, animatrice de radio et animatrice de télévision québécoise. À l’époque, nombreux affirmaient que le Québec et le Canada n’avaient aucune identité gastronomique forte et complexe, dû entre autres, à notre court bagage historique. Jehane, à travers ses ouvrages et ses conférences, a tranquillement déconstruit cette idée. Elle a fait de multiples recherches et voyages partout au Canada pour comprendre et analyser les traditions culinaires qui forgent notre identité et notre patrimoine gastronomique. Célèbre pour son Encyclopédie de la cuisine canadienne (1963) vendue à plus d'un million et demi d'exemplaires, elle est la « grande dame » de la cuisine québécoise. Dans les années 1980, elle termina son Encyclopédie de la cuisine micro-ondes, en sept volumes. Jehane Benoit a, toute sa vie, mis en valeur le métissage de la cuisine québécoise, simplifié la transmission des recettes ancestrales et facilité la cuisine avec l'utilisation de technologies modernes. Elle s’éteint en 1987 et sera enterrée en Estrie où elle y a passé une longue partie de sa vie en y possédant une ferme.

Sources : http://ici.radio-canada.ca/premiere/premiereplus/societe/p/40095/jehane-benoit-la-grande-dame-de-la-cuisine-qu

http://cuisineduquebec.com/chef/benoit-jehane

Louis Cyr

Louis Cyr, issu d'une famille d'ouvriers, est un authentique héros québécois. Sa vie et ses tours de force lui ont permis de graver son nom dans l'histoire et sa notoriété dépassait de loin les limites du Canada français. À ce jour, plusieurs de ses records de levées de poids n'ont jamais été battus. Rare symbole de réussite, à une époque où les Québécois étaient encore des porteurs d'eau, cet Hercule issu de la classe ouvrière a profité de ses dons surnaturels pour se sortir de sa misérable condition. Ses multiples exploits ont permis au peuple canadien-français de croire en un meilleur avenir et aux possibilités de réussite en dehors de nos terres. À sa mort, le journaliste du Soleil soulignait que « sa glorieuse carrière d’athlète [...] a contribué à jeter sur [la] race [canadienne-française] l’éclat d’une réputation de force et de vigueur physique peu commune ». 

Sources : http://www.lapresse.ca/cinema/cinema-quebecois/201306/29/01-4666216-louis-cyr-un-authentique-heros-quebecois.php

http://biographi.ca/fr/bio/cyr_louis_14E.html?revision_id=5390